Syndicat des Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de l’Ariège
UDFO09 - 9 rue de la Préfecture - Foix | 06.22.21.60.69 | snudi.fo09@gmail.com


Les 43 000 recrutements annoncés doivent être réalisés dans le cadre du statut !
Publié; le 3 octobre 2012 | Le SNUDI FO 09

Le projet de loi de finances annonce pour le ministère de l’Education nationale 8781 créations d’ETP (Equivalents Temps Plein) :
- aucune création de postes statutaires d’enseignants à la rentrée (« les taux d’encadrement ne diminueront pas »)
- 500 créations de postes pour « l’accompagnement des élèves et le fonctionnement des établissements » (AVS-i), emplois administratifs, emplois de la filière médico-sociale
- 8281 ETP pour recruter en 2013 43000 étudiants. « ces recrutements assureront le remplacement de la totalité des départs en retraite pour les rentrées 2013 et 2014 : ils permettent d’arrêter les suppressions d’emploi »

Sur ces 43 000 étudiants recrutés par concours, seuls 22 100 deviendront professeurs stagiaires (8 600 pour le premier degré, 13 072 pour le second degré, 930 pour le premier degré privé). Ils seront recrutés au 1er septembre 2013 après les concours qui commencent en novembre. Ils permettront le remplacement intégral de tous les enseignants partant à la retraite à la rentrée 2013. Ces futurs stagiaires 2013 seront dans les mêmes conditions que les stagiaires 2012.

Un autre concours sera organisé en juin 2013 « afin de recruter les enseignants destinés à pourvoir les postes libérés par les départs à la retraite à la rentrée 2014 ». Ce deuxième concours, - dispositif transitoire- recrutera, au niveau M1, 21 900 étudiants qui seront pendant un an contractuels de droit public, travaillant à temps partiel dans le cadre d’un stage en responsabilité, et passant l’oral du concours en juin 2014, au moment du M2 pour accéder au grade de professeurs stagiaires en septembre 2014. Ainsi, la rentrée 2013 se fera à moyens constants en postes statutaires dans les établissements.

Pour assurer le remplacement de tous les fonctionnaires partant en retraite à la rentrée 2013 et 2014, le ministre fait une entorse à la mastérisation et recrute par un deuxième concours au niveau M1 ; mais pour ne pas sortir du cadre de cette mastérisation que FO condamne, le ministre recrute 21 900 étudiants comme contractuels de droit public pour 1 an. Ils deviendront –pour ceux qui seront reçus à l’oral d’admission du concoursfonctionnaires stagiaires en septembre 2014.

Qu’on le veuille ou non, ces 21 900 postes de contractuels seront des emplois précaires et le dispositif transitoire risque de s’apparenter à une usine à gaz. Pour le reste, force est de constater que la présentation du budget de l’Education nationale obéit à la même rigueur que les autres ministères (« le ministère de l’Education nationale contribue à l’effort de maîtrise des dépenses publiques par une stabilisation des dépenses ») : les salaires sont bloqués, la valeur du point d’indice est gelée !

Le ministre attendrait-il de la future loi d’orientation, issue de la concertation et présentée au CSE le 11 octobre une redéfinition des missions des personnels pour accroître leur temps de présence et ainsi gagner des moyens ? Force Ouvrière combattrait de telles dispositions destructrices du statut et des conditions de travail. La FNEC FP-FO prend acte de la décision budgétaire de remplacer tous les départs en retraite d’enseignants à la rentrée 2013 et 2014. La FNEC FP-FO s’inquiète du dispositif mis en place par le ministre pour les concours comme conséquence de son refus de remettre en cause la mastérisation et de remettre les concours au niveau de la licence.

Pour Force Ouvrière, il faut aller au-delà du remplacement des départs en retraite, il faut une réponse rapide et concrète aux classes surchargées, aux contre-réformes toujours en application, aux dérives qui minent le statut. En 5 ans, 70 000 postes ont été fermés dans l’éducation nationale ; la RGPP a réduit de 5.5% les effectifs du ministère entre 2009 et 2012.

La FNEC FP FO au moment de la publication du rapport préparatoire à la loi d’orientation, au moment des annonces budgétaires, demande à rencontrer le Ministre de l’Education nationale.

cale




Documents Liés
Les 43 000 recrutements annoncés doivent être réalisés dans le cadre du statut !
PDF - 51.4 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Grève mardi 19 mars
Profession de foi snudi FO 09 élections 2018
Dossier 8 pages PPCR : des conséquences inacceptables pour les personnels !
Compte rendu de l’audience du 5 mars à M. L’Inspecteur d’Académie ;
Lettre adressée FNEC FO 31 au Conseiller du Ministre de l’Education nationale
22 mars 2018 : grève et manifestations dans la Fonction publique !
RIS le mercredi 21 MARS à l’école maternelle de TARASCON de 13h15 à 16h15 (déductible des 108H)
150 à Foix pour dire non aux fermetures de classes et d’écoles en Ariège !
Communiqué intersyndical : Non à la suppression de 7 postes en Ariège ! Non aux fermetures de classes !
Grand rassemblement départemental MERCREDI 7 FEVRIER à 15H à FOIX
Retour à la semaine 4 jours : FORCE OUVRIÈRE reçue par le Ministère
Classe exceptionnelle : Un grade réservé à une minorité, une sélection arbitraire
Retour à la semaine 4 jours : FORCE OUVRIÈRE reçue par les représentantes du ministre de l’Éducation nationale
Rythmes scolaires : pour un retour à 4 jours sur tout le territoire
La rectrice propose 7 postes de PE en moins en Ariège : pour FO c’est non
Réunion d’Informations Syndicales mercredi 17 janvier à Pamiers
CTMEN du 20 décembre 2017 sur la répartition des moyens à la rentrée 2018
Calendrier scolaire – rythmes scolaires : questions pratiques
Promotions d’échelons 2017-2018 : Le SNUDI-FO obtient le maintien des barèmes basés sur l’ancienneté : une première victoire contre PPCR  !
Calendrier scolaire – rythmes scolaires : non à la territorialisation  ! Oui à la semaine de 4 jours sur 36 semaines sur tout le territoire national  !
1 | 2 | 3 | 4 | 5 |>
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo